jeudi 6 août 2020

Michel MANOLL parlait d'Antoine De Saint EXUPERY en 1961
Un petit livre a été écrit en 1961 par Michel MANOLL.
M. MANOLL était un autre grand poète écrivain Français contemporain d'Antoine de Saint EXUPERY., il le connaissait et l'admirait
Voici quelques passages rédigés en 1961 par Michel MANOLL.
1961 ? c'était bien avant les folles hypothèses et autres spéculations déclaratives concernant des conditions de la disparition de Antoine.
En résumé dès 1961, et sans le savoir, M.MANOLL resserre encore un peu plus faisceau d'indices concernant les conditions de la mission de ST EX le 31 07 1944 :
AMPHETAMINES DE GUERRE
- pour attaquer une mission aussi longue et .périlleuse au dessus de LYON / ANNECY....et après avoir passé une nuit blanche à faire la fête, Antoine avait très certainement eu recours à quelques comprimés de BENZEDRINE.... comme il en avait maintenant l'habitude..pudiquement MANOLL n'en dit pas un mot, mais tout le monde comprend !
FERMER LES YEUX :
- la complicité passive de Jean LELEU et René GAVOILLE était évidente :ce type de mission permettait à Antoine d'aller directement survoller.le chateau de son enfance à Saint Maurice de Rémens....puis au retour de réaliser une brève escapade à angle droit de la côte vers AGAY et encore un peu plus loin vers St TROPEZ afin de survoler le chateau de LA MOLE si cher à la famille de Fonscolombe, Saint-Exupéry y séjournait régulièrement pendant son enfance avec sa mère.
LA MOLE est à peine à 100 kms (10 minutes de vol) de l'ile de RIOU ou l'épave de son avion fut retrouvée
Et pour conclure ce petit épisode "Michel MANOLL" : on comprend mieux pourquoi l'épave de l'avion de Antoine de Saint EXUPERY a été retrouvée aussi loin de la route retours assignée à la mission et dans quel réel état physique se trouvait Antoine ce matin là
Ce qu'il faut souhaiter par dessus tout ?
C'est que Antoine ai bien réussi à survoler le château de sa maman à LA MOLE avant de disparaitre pour toujours......pour moi, il est là le vrai secret de sa disparition
.......
A méditer



Aucun commentaire: