samedi 8 janvier 2022

TITANIC : les années de l'épave sont désormais comptées

LE TITANIC : la vie de l'épave de plus en plus difficile....les années sont comptées. après le mort du bateau en 1912, l'épave devrait mourir (disparaître totalement) avant 2050
EXTRAIT :
"Les prévisions des scientifiques varient, mais ils considèrent que l'épave aura globalement disparu entre 2025 et 2050 "
concernant des traces d'être humains : y en a t il encore dans l'épave ? : elles sont infimes ou bien encore dissimulées dans la vase et/ou les entrailles inaccessibles / inextricables du bateau....
EXTRAIT :
"En 2012, la presse sur Internet fait état de restes humains découverts sur le site. Là encore, se glisse le débat : qu'appelle-t-on « restes humains » ? Des traces de cadavres ou des objets comme des vêtements ? En effet, les photos, prises en 2004, qui sont partout mises en avant, montrent une paire de chaussures, à demi-enfouie à côté d'un bagage, au milieu de morceaux de carrelage en provenance des cuisines du navire. Une autre photo montre les restes d'une tenue52. D'après plusieurs scientifiques, des ossements pourraient avoir subsisté sous la vase. Mais encore une fois aucune trace, au soulagement de nombreux amateurs du navire."
mais aussi :
"en 1996, une équipe remonte plusieurs objets, dont un plat de cuisine. En le nettoyant, ils découvrent de tout petits ossements d'animaux, et identifiés comme tels par le zoologiste Bill Schutt de l’American Museum of Natural History. L'équipe en aurait été « soulagée », mais aurait aussi pris conscience que si des ossements d'animaux ont survécu presque 100 ans dans de telles conditions, il pourrait en être de même pour des os humains. Leurs craintes ne mettront pas longtemps à être justifiées. Lors d'une plongée suivante, ils remontent un autre plat sur lequel un objet brillant attire l'attention. En le nettoyant, ils constatent qu'il s'agit d'une alliance, avec encore clairement identifiable, un os de doigt humain à l'intérieur. L'équipe décide unanimement de remettre le tout à l'endroit où il a été trouvé, le reste du corps devant subsister dans la vase.
CONCERNANT LA PATERNITE DE LA DECOUVERTE :
l'article de Wikipédia mentionne :
"La paternité de la découverte est cependant contestée. Dans une lettre ouverte à Ballard, Paul Henri Nargeolet, membre de l'Ifremer ayant participé à plusieurs expéditions, dénonce certains oublis. Il note que le navire hydrographique britannique Hecate avait, en 1977, décelé une grosse épave en deux parties dans le cadre d'opérations secrètes et que Ballard était au courant. Il rappelle également qu'au moment de la découverte de la chaudière le 1er septembre, l'Américain dormait, et que c'est Jean-Louis Michel qui se trouvait derrière les écrans de contrôle, un aspect que Ballard semble oublier dans ses déclarations postérieures18."
NB : Je possède (moi même) l'ouvrage - traduit en français - écrit par Robert BALLARD aux éditions GLENAT Madison Press (imprimé au canada en avril 1998) et je puis vous affirmer que dans son livre l'auteur (R. BALLARD), reconnait bien qu'il était parti se reposer quand Jean louis MICHEL l'a réveillé en urgence pour lui signaler :
- qu'une épave venait d'être localisée peu après minuit (early matin du 1er septembre 1985).....
- que quelques minutes après Jean louis MICHEL identifia un élément majeur des restes de l'épave : une des gigantesque chaudières du TITANIC gisant sur le fond.
- que l'opérateur qui pilotait le robot ARGO, les yeux rivés sur la transmission des photos du fond était Stu HARRIS à le premier décelé quelques petits objets faits par les hommes...et a appelé Jean louis MICHEL.....
La scène se passe sur le bateau KNORR affrété par R. BALLARD, elle est relatée en page 33 colonne de gauche sous la photos de la victoire historique, dans les "16 premières lignes intenses" en partant du haut....voilà c'est dit !
Concernant l'expédition britannique du navire hydrographique Hecate, en 1977, celle ci a très probablement bien lu au sonar la présence de deux grosses masses métalliques vers 3850 m de fond mais sans aucunement savoir ce que c'était ! 1977 ? : c'était la guerre froide et seul un large chenal sous marin qui pouvait conduire vers Mourmansk intéressait alors les ANGLOS SAXONS. voir à ce sujet https://titanic.pagesperso-orange.fr/page82.htm

NB 1 : visiblement R. BALLARD n'a pas pu obtenir les coordonnées exactes des 2 masses métalliques décélées en 1977 par HECATE de la Royal NAVY.....sinon il n'aurait pas autant galéré dans ses recherches de septembre 1985 et aurait été rapidement / directement "droit au but" ....y a t il une seconde hypothèse à ce sujet ? oui : R. BALLARD aurait obtenu des coordonnées volontairement erronées concernant l'épave éclatée en 2 du TITANIC ?...CQFD

NB 2 : tout au début de la campagne de recherches Aout 1985, il s'avère que le navire FRANCAIS de IFREMER "SUROIT" passa juste au dessus de l'épave du TITANIC sans pour autant la détecter !....panne du SONAR S.A.R. ? panne du disposif informatique chargé d'analyser les données du S.A.R. domage tout cela !

IL N'Y A DONC AUCUNE POLEMIQUE : C'est bien Jean Louis MICHEL de IFREMER qui est le DECOUVREUR (on dit INVENTEUR !) de l'épave du TITANIC, il a en cela, été aidé par la vigilance et la dextérité de l'opérateur Stu HARRIS. il est important de retenir que monsieur MICHEL a instantanément identifié les débris comme étant bien des restes du paquebot en comparant les images envoyées par le robot ARGO et des photos d'époques qui montaient les chaudières installées dans le TITANIC en construction.

Témoignage vocal / audio de Jean JARRY à ce sujet (archive audio INA) :

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/audio/phy06009516/l-epave-du-titanic-retrouvee-dans-l-atlantique-nord

A QUI REVIENT LE MERITE DE PARLER ENCORE ET ENCORE DU TITANIC :

A trois personnes et à une institution nationale :

- à Robert BALLARD l'instigateur de  l'expédition de l'été 1985

- à Jean Louis MICHEL le découvreur / inventeur de l'épave

- à Stu HARRIS l'opérateur attentif et adroit qui pilotait le robot ARGO cette nuit là (peu après minuit le 1er septembre 1985) 

- à la Marine AMÉRICAINE / LA US NAVY qui finança l'expédition de 1985 en tout ou partie.....sans les moyens mis à dispo par les ETATS UNIS le TITANIC n'aurait jamais été retrouvé.....mon dieu que s'eu été dommage !

.....mais ce mérite ne revient surement pas à HECATE / ROYALE NAVY : s'il avait fallu attendre leur bon vouloir, nous serions probablement  40 ans (au moins) en arrière concernant l'épave du TITANIC....enfin c'est mon modeste point de vue de candide !



Aucun commentaire: